ORDRE DES ARCHITECTES DE LA REGION DE GHARDA¤A
  Ordre des Architectes
 
Le nouveau bureau du Conseil national de l’ordre des architectes installé : Bâtir une nouvelle vision
El-Moudjahid le 09-01-2009 à 20:33 D. Akila


INSTALLATION DU CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES ARCHITECTES
La réalisation d’un code de l’urbanisme souhaitée

Le soir d'Algérie le 09-01-2009 à 20:33 F.-Z. B


Ordre des architectes
Le nouveau Conseil installé

«Personne ne doit accaparer la profession des autres», a attesté Nourddine Moussa, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, jeudi lors de l’installation du nouveau Conseil de l’ordre des architectes à l’hôtel El Aurassi à Alger.

En effet, le nouveau président du Conseil de l’ordre des architectes élu les 18 et 19 décembre écoulé, Khaled Benboulaïd, a affirmé son intention d’œuvrer pour l’amélioration du cadre bâti et pour la promotion et la revalorisation de la profession ainsi que pour le réaménagement du paysage de nos villes. Cependant, il a constaté l’inquiétant diagnostic de la problématique du cadre bâti. «Nous ne sommes pas être fiers de la situation du  cadre bâti jusqu’à aujourd’hui», a-t-il déclaré. Il a ajouté que ce dernier doit recouvrer son statut et affirmer son rôle en tant qu’acteur essentiel dans la construction, l’habitat et l’urbanisme. M. Benboulaïd a soutenu que le nouveau Conseil travaillera dans la continuité du programme du Conseil dissous. Laquelle continuité qui «dans certains domaines sera réellement consolidée et dans d’autres cas elle sera probablement changée». En ce sens, une vaste opération d’assainissement dans la corporation devient impérative à l’encontre «des usurpateurs de titres, de fossoyeurs et de gens qui n’ont aucune relation avec la profession d’architecte et qui bafouent le métier», selon le nouveau président. A ce sujet, M. Benboulaïd a déclaré que la fourchette donnée concernant le nombre d’architectes en Algérie, est de 7 000 à 9 000, un chiffre qui sera plus précis une fois l’opération d’assainissement terminée. Par ailleurs, M. Benboulaïd a rappelé : «Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas d’architectures qui ne font pas leur devoir d’une façon consciente et consciencieuse ; ces gens-là demandent à ce qu’il ait une application d’un texte de récompenses et de sanctions dans le cadre de la déontologie de manière à ce que tout architecte ait  le mérite de ce qu’il a fait». En matière de formation,  dans un premier temps, il sera procédé à la mise en place d’un réseau de communication pour diffuser les informations concernant la profession, dans un second temps, les architectes ayant réussi leurs projets bénéficieront de formations et de stages à l’étranger dans le cadre de l’amélioration et du perfectionnement de la profession. Pour sa part, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, a exprimé son entière disponibilité à remettre de l’ordre dans cette profession et a assuré la corporation qu’il était totalement disposé et disponible à contribuer à l’amélioration du cadre bâti. Il a annoncé qu’un représentant sera désigné par le ministère et sera un trait d’union entre la corporation et la tutelle. En outre, Noureddine Moussa a rappelé que  «ce qu’on construit aujourd’hui est un patrimoine pour les générations futures» et qu’en ces termes, il a signifié à l’Ordre sa responsabilité historique envers la société dans la mesure où le travail de l’architecte est un acte civilisé que l’histoire jugera.          

Le jour d’Algérie le 10-01-09 Par Hind Bensaid
 
  Aujourd'hui sont déjà 3 visiteurs Copyright © 2008-2013 Conseil de l'Ordre des Architectes de Ghardaïa, Tous droits réservés.  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Free counter and web stats